glouton 4

Glouton

Gulo gulo

Ordre : Carnivores

Famille : Mustelidae

Genre : Gulo

Poids

9 - 30 kg

Taille

65 - 105 cm

Régime

Carnivores

Milieu

Forêt boréale, toundra

Gestation

35 jours

Longévité

15 ans

IUCN-scale-black-LC (1)

Mustélidé

Le glouton est un mustélidé et il est le plus gros représentant de sa famille, elle comprend les fouines, martres, putois ou encore les loutres.  Il est également particulièrement adapté à son environnement, muni de pattes larges il progresse facilement dans la neige à l’inverse ses oreilles sont  toutes petites et  limitent ainsi  les déperditions de chaleur.

Qu'est-ce qu'un glouton ?

Le glouton, aussi appelé carcajou ou wolverine, est le plus grand membre de la famille des belettes qui vit sur terre. Il a les caractéristiques d’un chien, d’un ours et d’une moufette. Ils ont un long museau, des pattes courtes et de longs poils. Ils ont également un masque foncé distinctif autour de leur front et de leurs yeux, ainsi qu’une bande de fourrure blonde allant des épaules au début de la queue. Malgré son aspect de petit ours, le glouton, appelé aussi le carcajou, peut mesurer 1 mètre et peser 30 kilogrammes est un des plus grands représentants de la famille des Mustélidés dans laquelle on trouve aussi les belettes, les martres et les blaireaux.

L’air de répartition géographique du glouton est très vaste puisqu’on le retrouve dans les zones boréales d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie. Avec son épaisse fourrure brune, le glouton est bien adapté au froid. Ses pattes larges lui permettent de se déplacer facilement sans s’enfoncer dans la neige lui permettant de rattraper facilement ses proies.

Très endurant, il peut parcourir 45 kilomètres par jour, nager et grimper aux arbres. Le glouton peut s’attaquer à des proies plus grosses que lui comme des rennes, des wapitis ou des chevreuils. Une fois repu, il enfouit les restes de nourriture dans la neige pour une consommation ultérieure. Doté d’une mâchoire très puissante, il peut venir à bout des carcasses congelées. Le glouton est un adversaire redoutable qui n’hésite pas à repousser une meute de loups, un puma ou un ours pour leur voler leur proie. Il est très actif la journée, même en hiver, car contrairement à l’ours brun il n’hiverne pas.

Les mâles marquent leur territoire avec une glande anal odorante, ce territoire englobe plusieurs territoires de femelles avec lesquelles il se reproduit tous les ans entre mai et aout. La reproduction des gloutons inclut une ovo-implantation différée : après la fécondation, l’embryon stoppe son développement pendant environ 6 mois puis reprend pour seulement 30 à 50 jours. Les naissances ont lieu entre janvier et février. Les jeunes commencent à manger de la viande à 3 mois, d’où l’importance de la persistance de la neige au printemps afin de conserver les carcasses pour assurer un nourrissage facile aux jeunes.

Le glouton est bien adapté à l’hiver et n’hiberne pas. Il est généralement solitaire, sauf lorsqu’il s’accouple. Comme la moufette, le carcajou possède une sécrétion à l’odeur forte, appelée musc, qui sert à avertir les autres de ne pas s’approcher de son territoire. Ils pulvérisent également les endroits où ils cachent leur nourriture pour décourager les autres de les piller. Parfois actifs le jour, ce sont des animaux nocturnes. Lorsqu’il y a des périodes prolongées d’obscurité ou de lumière, les gloutons peuvent avoir trois ou quatre heures d’activité, puis trois ou quatre heures de sommeil. Ils peuvent grimper rapidement aux arbres et sont d’excellents nageurs.

La plus grande menace qui pèse sur les gloutons est le changement climatique. Il y a moins de neige lorsque le temps est plus chaud et les gloutons en dépendent pour se nourrir et se reproduire. Ils peuvent être chassés pour leur fourrure, prisée en raison de ses propriétés de résistance au gel. Leurs prédateurs naturels sont les loups, les pumas, les ours bruns, les ours noirs et les aigles royaux.

Les gloutons sont des charognards qui mangent les proies des ours et des loups. Ils n’ont que quelques prédateurs naturels. Ils s’attaquent aux petits et grands animaux. Ils dépendent d’autres grands prédateurs pour se nourrir lorsque les conditions de neige les empêchent de chasser eux-mêmes les grandes proies. L’urine de carcajou décourage la présence et l’alimentation des lièvres d’Amérique et des cerfs à queue noire.

  • Les gloutons mangent les os avec leurs dents et leurs mâchoires très solides.
  • Lorsqu’un glouton marche, sa patte s’étend pour atteindre presque le double de sa taille, ce qui lui permet de marcher plus facilement sur la neige, comme des raquettes intégrées.
  • « Gulo gulo », le nom scientifique du glouton, vient du latin « gulo », qui signifie « glouton ».
  • Le carcajou possède une molaire supérieure d’un type particulier, tournée à 90 degrés, qui lui permet de déchirer rapidement la chair.

Découvrez d’autres espèces animales d’Amérique : tapir terrestre, tamarin empereur, tamarin pinché, otarie de Patagonie, otarie de Californie, loup à crinière, fourmilier géant, aigle royal, ara hyacinthe, raton laveur, coati roux, puma, jaguar.

Localisation

Zones boréales d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Asie.