Parc ouvert - mesures Covid 19

Portrait soigneur : Anne-Lise

Anne-Lyse travaille au Zoo d’Amnéville depuis 14 ans. Elle est aujourd’hui responsable du secteur des grands singes.

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel avant d’arriver ici au Zoo d’Amnéville ?

Je m’appelle Anne-Lise et je viens de Dijon, là où j’ai fait mes études. 

À l’époque, j’ai obtenu mon bac ES puis j’ai poursuivi avec une licence de psychologie à l’université. Lorsque j’ai obtenu mon BAC, je ne savais pas vers quelle voie me diriger, je suis donc allée en faculté de psychologie car c’était le seul cursus qui gardait un peu de sciences naturelles. J’ai poursuivi jusqu’au master où j’ai décidé d’arrêter au milieu de l’année. C’est à ce moment là, que j’ai commencé une formation de comportementaliste canin, mais malheureusement, ça ne m’a pas du tout plu !

Depuis quand travailles-tu au zoo ?

Après avoir été auxiliaire vétérinaire, en 2007, un poste s’est libéré ici, au Zoo d’Amnéville. 

J’ai commencé en tant que soigneuse polyvalente sur les postes singes, fauves et herbivores. Pour être tout à fait honnête, je n’étais pas du tout emballée par ces secteurs. 

En 2010, j’ai changé de poste pour celui des orangs-outans. Ça a été un véritable coup de foudre inattendu avec eux ! J’y ai commencé en premier lieu en remplacement puis je suis devenue titulaire. Je suis récemment passée manager du secteur grands singes suite au remaniement des effectifs et du parc.

Pourquoi avoir voulu devenir soigneur animalier ?

Un jour, alors que je planchais sur une dissertation, je me suis souvenue que, petite, je regardais ” Terre attention danger ” avec Dorothée et je rêvais de devenir soigneuse en Zoo. Aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours été passionnée par le monde animal, d’ailleurs, je ne loupais jamais un Ushuaïa nature ou un Coustaud ! J’ai donc commencé les stages et c’est à ce moment que j’ai eu la révélation.

Avec quels animaux travailles-tu ?

Sur le poste que j’occupe actuellement, je travaille avec les orangs-outans, les siamangs, les gibbons, les loutres asiatiques, les rats des nuages et les geladas… Au cours de ma carrière, j’ai eu la chance de travailler avec beaucoup d’espèces différentes.

As-tu une préférence d’espèce ?

Au risque de paraître anodine, mon espèce préférée c’est … roulements de tambours … le chat ! 

Au zoo, mon coup de cœur, ce sont les orangs-outans, ils restent mes préférés !

Qu’aimes-tu le plus dans ton métier ?

Ce que j’aime le plus dans mon métier c’est le contact privilégié que l’on noue avec certains animaux… Pas tous, mais il y en a toujours un ou deux avec qui il y a un truc en plus. Et de manière générale c’est de prendre soin de nos petits protégés au mieux, c’est presque tous les jours un défi.

Quels sont les points négatifs du métier ?

Les points négatifs du métier de soigneur (c’est justement la captivité.. dans le sens où du fait de la captivité on a des limites que l’on ne peut pas dépasser malgré toute notre bonne volonté). 

Les autres points négatifs sont de travailler par tous temps même sous les intempéries et tout le temps, pendant les week-ends et les vacances. 

Et bien sûr, le dernier  point négatif est la mort d’un animal, même si bien souvent elle est attendue parce que la plupart du temps ce sont de vieux animaux, cela reste des moments difficiles.

As-tu des contacts avec le public ? Si oui, quel est-il ?

J’ai peu de contact avec le public parce que je suis beaucoup dans les bâtiments où le public n’a pas accès. De plus, je ne fais pas d’animation. Les seuls moments d’interactions avec le public, c’est lors des nourrissages ou quand je passe dans les allées et c’est généralement là que les gens me posent quelques questions. 

Quel a été ton plus grand défi/challenge au parc ?

Mon plus grand défi en tant que manager c’est d’être au courant de tout, surtout ce qu’il se passe sur les postes dont j’ai la responsabilité. Mais aussi, de trouver une solution à chaque problème rencontré, qu’il soit technique, zoologique ou social. Ce n’est pas toujours simple ! 

Mon grand défi actuel en tant que soigneuse est de réussir à faire cohabiter les gibbons revêches avec les orangs patauds.

Quel a été le moment le plus fou que aies vécu au Zoo d’Amnéville?

Le moment le plus fou a été de rentrer avec Putri (une des femelle orang-outang) quand elle était jeune pour faire des soins locaux sur son visage !

Pour finir, as-tu un conseil à donner aux futurs soigneurs ?

Le conseil aux futurs soigneurs, c’est de faire attention à leur condition physique, surtout lorsqu’ils sont jeunes pour éviter d’avoir des répercussions sur votre santé plus tard. Et aux gens qui veulent devenir soigneurs je leur conseillerais de faire des stages l’hiver pour qu’ils se rendent compte de la réalité du métier !

Quel animal associe-tu à ces adjectifs ?

Lire la vidéo

Préféré ?

Ludi

Intelligent ?

Ludi

Mon Loulou bien sûr ( Ludi)

Joueur ?

Dwi

Dwi est super joueur mais il est aussi hyper curieux c’est un clown et il s’intéresse à tout !

Taquin ?

Saya

Têtu ?

Noah

Qui d’ autre que Noah qui ne fait que ce qu’ elle a envie donc… pas grand chose