Portrait soigneur : Elena

Elena travaille au Zoo d’Amnéville depuis le mois de mars 2021.

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel avant d’arriver ici au Zoo d’Amnéville ?

Ayant toujours eu envie de faire ce métier depuis mon plus jeune âge, j’ai effectué un Bac STAV production agricole (les formations soigneurs demandent en grande partie d’avoir un diplôme tourné vers l’agriculture), par la suite, j’ai fait un BTS Technico commercial spécialisé petite animalerie, c’était un « plan B » si je puis dire car  le métier de soigneur est très demandé et il y a peu de postes libre et cela m’a permis de gagner en expérience puis en maturité. Lors de mon BTS j’ai pu effectuer quelques semaines de stage en parc zoologique qui m’a permis par la suite d’être accepté dans une formation soigneur animalier. Pendant cette formation, j’ai effectué 8 mois de stage dans différentes structures zoologiques dont mon dernier stage au Zoo d’Amnéville. Quelques mois après, une place s’est libérée et j’ai été recrutée au sein de l’équipe.

Depuis quand travailles-tu au zoo ?

J’ai commencé le 22 mars, je suis l’une des récentes recrues au sein de l’équipe de soigneur sur le pôle grand-singe. Je suis polyvalente pour le moment et je tourne principalement sur les secteurs Ours, Gorille, Orang-Outan et Petit-Singe.

Pourquoi avoir voulu devenir soigneur animalier ?

J’ai toujours voulu faire un métier en lien avec les animaux. Durant mon enfance, j’ai eu la chance de voyager avec mes parents et de voir des animaux sauvages dans leur milieu naturel, c’est là que je me suis dit que je voulais avoir un rôle dans la préservation de ces espèces sauvages et travailler à leur côté.

Avec quels animaux travailles-tu ?

Je travaille sur les secteurs Ours, Gorille, Orang-Outan, et Petit-Singe.

As-tu une préférence d’espèce ?

 Je n’ai pas forcément une espèce de prédilection mais plutôt une famille d’espèce qui sont les singes. 

Qu’aimes-tu le plus dans ton métier ?

Bien évidemment le contact que l’on a avec les animaux, mais aussi le côté manuel du métier où l’on peut construire des enrichissements ou des structures par exemple… toujours dans le but d’améliorer la vie des animaux  et qu’ils se sentent bien. 

Quels sont les points négatifs du métier ?

Je dirais pas mal de concessions personnelles car le métier demande une grande disponibilité y compris le soir, les week-end et les jours fériés.

As-tu des contacts avec le public ? Si oui, quel est-il ?

Oui, quand je suis sur le secteur Ours, le parc propose des activités pédagogiques où les soigneurs d’un jour enfant viennent nettoyer l’enclos d’Oural l’un de nos ours brun, mais également avec l’activité visite en famille où nous présentons le training avec Oural ainsi que le nourrissage en coulisse.

Quel a été ton plus grand défi/challenge au parc ?

Le défi que je réalise encore chaque jour est celui de se faire accepter par les primates. En effet, les primates ont besoin d’avoir une relation de confiance avec leurs soigneurs qui se construit sur du long terme.

Quel a été le moment le plus fou que aies vécu au Zoo d’Amnéville?

Ca ne fait pas longtemps que je travaille sur le parc, mais la chose la plus folle que j’ai vécu a été de rentrer en contact direct avec les geladas qui sont des singes assez impressionnants.  geladas sont régulièrement en contact avec les soigneurs pour effectuer le nourrissage, ils sont donc habitués à cela. 

Pour finir, as-tu un conseil à donner aux futurs soigneurs ?

Faites des stages partout en France ou à l’étranger, cela montrera votre motivation et votre mobilité à trouver une place dans un parc. Mais aussi cela vous permettra de vous créer des contacts, car bien souvent les postes qui se libèrent sont souvent grâce au bouche à oreille !

Quel animal associe-tu à ces adjectifs ?

Lire la vidéo

Curieux ?

Vazil

Intelligent ?

Meru

Joueur ?

Sano

Taquin ?

Nos Saïmiris

Têtu ?

Kerenci