Portrait soigneur animalier : Marine

Marine travaille dans notre parc depuis le 31 janvier 2021, c’est une jeune soigneuse passionnée qui ne cesse d’enrichir ses recherches sur les oiseaux. Venez découvrir son parcours ci-dessous, ainsi qu’une vidéo de présentation avec notre beau Roméo. 

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel avant d’arriver ici au Zoo d’Amnéville ?

Avant de devenir soigneur animalier auprès des oiseaux, j’ai d’abord réalisé un BTS Tourisme à la suite de l’obtention de mon BAC Littéraire. Après avoir travaillé quelques temps dans le domaine touristique, j’ai décidé de me reconvertir et de dédier ma vie aux oiseaux, qui ont toujours été ma passion depuis toute petite. J’ai donc réalisé de nombreux stages dans différents parcs zoologiques, puis j’ai été acceptée en formation soigneur animalier au CFPPA de Vendôme, ce qui m’a permis de perfectionner mes connaissances et d’avoir une solide culture générale sur les différentes espèces présentes en parcs zoologiques. 

Depuis quand travailles-tu au zoo ?

À la suite d’un ultime stage au Zoo d’Amnéville sur le secteur oiseaux, j’ai été prise pour la saison 2021 et je suis désormais embauchée en CDI depuis mi-septembre en tant que soigneur animalier/entraîneur avec les oiseaux.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire ce métier ?

Je suis une grande passionnée d’oiseaux depuis que j’ai à peu près 8 ans. J’ai toujours passé des heures à les observer dans leur milieu naturel, à participer aux ateliers LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), à visiter des sites ornithologiques et à les découvrir en parcs zoologiques. Ce métier a toujours été une évidence pour moi.

Qu’aimes-tu le plus dans ton métier ?

Les liens que l’on noue avec nos oiseaux, apprendre à connaître le caractère de chaque individu, partager des moments avec eux et les voir profiter du ciel tout simplement.

Quels sont les points négatifs du métier ?

Avoir un métier passion est très prenant émotionnellement, et il est parfois très compliqué de savoir déconnecter en rentrant chez soi après le travail.

Il est pourtant nécessaire de mettre le travail de côté de temps en temps pour garder les idées claires et ce n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît.  

Quel a été ton plus grand défi/challenge au parc ?

Mon plus grand challenge a été d’apprendre à faire speaker pour les démonstrations d’oiseaux en vol libre. Étant plutôt timide de nature, il y a eu des débuts assez compliqués, mais je pense que j’ai finalement réussi à dominer cette timidité et à réaliser une présentation de qualité, bien que j’ai encore beaucoup de travail pour continuer à m’améliorer et transmettre au mieux ma passion aux visiteurs. 

Quel a été le moment le plus fou que aies vécu au Zoo d’Amnéville?

Sans hésitation, je dirai la naissance de notre jeune aigle de Verreaux, une espèce d’aigle Sud Africain que nous sommes les seuls à reproduire en France, c’est une très grande fierté ! .

Lire la vidéo

Quel est ton oiseau favori et pourquoi?

Je dirais tous sans hésiter ! Si je devais choisir, j’aurai une petite préférence pour les rapaces nocturnes, des oiseaux souvent incompris et qui ont une vision du monde très différente de la nôtre et de celle des autres rapaces diurnes, car ils vont écouter avant de voir. Ce sont des oiseaux qui nécessitent beaucoup de calme et de patience, mais qui ont tellement à nous apprendre…

Et bien sûr les perroquets, des oiseaux extrêmement intelligents et hauts en couleurs, cette fois-ci complètement à l’opposé des rapaces nocturnes !