Parc ouvert - mesures Covid 19

Portrait soigneur : Romain

Anne-Lyse travaille au Zoo d’Amnéville depuis 14 ans. Elle est aujourd’hui responsable du secteur des grands singes.

Quel a été ton parcours scolaire et professionnel avant d’arriver ici au Zoo d’Amnéville ?

J’ai obtenu l’équivalent d’un bac scientifique en Belgique, suite à ça, je souhaitais m’orienter vers des études en lien avec les animaux, j’ai donc fait deux années de Fac de bio avant de prendre la décision de suivre une formation de soigneur animalier.

J’ai donc fait plusieurs stages et suite à deux stages consécutifs ici, à la baie des lions de mer, du Zoo d’Amnéville j’ai obtenu mon premier job en tant que saisonnier soigneur otaries.  

Depuis quand travailles-tu au zoo ?

J’ai débuté mes stages en septembre 2018 et ai été engagé en février 2019.

Pourquoi avoir voulu devenir soigneur animalier ?

J’ai toujours été attiré par ce métier, le contact animal, la possibilité d’en apprendre toujours plus sur les différentes espèces et les relations incroyables qu’on peut y nouer sont vraiment uniques.

Avec quels animaux travailles-tu ?

Un groupe de 7 otaries composé de 5 californiennes et 2 patagoniennes ainsi que 24 manchots de Humboldt !

As-tu une préférence d’espèce ?

Pas vraiment, que ce soit les manchots ou les différences d’espèces pour les otaries, chacune apporte ses particularités et leurs côtés attachants.

Qu’aimes-tu le plus dans ton métier ?

Les moments libres avec nos otaries, simplement être dans leur environnement sans rien leur demander, les laisser évoluer à nos côtés et les voir venir chercher notre contact juste pour le plaisir, ce sont toujours des moments forts. 

Quels sont les points négatifs du métier ?

La mobilité demandée. C’est un métier avec peu de places disponibles et beaucoup de demandes, il est donc très fréquent de devoir partir loin de chez soi pour obtenir un poste. 

As-tu des contacts avec le public ? Si oui, quel est-il ?

Bien sûr, c’est une partie essentielle de notre métier en tant que soigneurs. Notre but est de sensibiliser les gens aux conditions de vie des animaux sauvages ainsi que de la dégradation de leur milieu. De plus, à la baie des lions de mer nous faisons des présentations quotidiennes ce qui nous amène à échanger avec les visiteurs présents. 

Quel a été ton plus grand défi/challenge au parc ?

Je pense que ce sont mes premières présentations en étant au micro lors de nos spectacles. Assez timide par nature j’ai dû prendre énormément sur moi ! Et maintenant, qu’il y ait 100 personnes ou 2500, je ne vois même plus de différence !  

Quel a été le moment le plus fou que aies vécu au Zoo d’Amnéville?

Probablement mes premiers moments dans l’eau avec nos otaries. Cette sensation de puissance qu’elles dégagent lorsqu’on se trouve dans leur milieu est tout bonnement incroyable ! 

Pour finir, as-tu un conseil à donner aux futurs soigneurs ?

 

Remettez-vous en question en permanence, c’est le meilleur moyen de toujours donner le meilleur de soi même et nos animaux le méritent bien !   

Quel animal associe-tu à ces adjectifs ?

Lire la vidéo

Curieux ?

Gonzo

Intelligent ?

Greta

Il est difficile de parler d’intelligence chez les animaux, car il n’y a pas de critères définis pour la mesurer. Nous préférons parler de capacités cognitives et donc la facilité d’apprentissage, de résoudre différents casses têtes, de comprendre diverses situations… 

Joueur ?

June

Taquin ?

Shouka

Elle passe son temps à embêter nos autres otaries, la cadette de notre groupe !

Têtu ?

Maya

Même si c’est la plus belle de toutes, elle a le caractère qui va avec