coati 1

Coati roux

Nasua nasua

Ordre : Carnivora

Famille : Procyonidae

Genre : Nasua

Poids

3,5 à 6 kg

Taille

40 à 70 cm (sans la queue) Queue : 40 à 70 cm

Régime

Omnivore

Milieu

Forêts et zones boisées

Gestation

2,5 mois

Longévité

8 ans dans la nature, 15 ans en captivité

IUCN-scale-black-LC (1)

Un long nez… pour fouiller !

Le mot « coati » signifie « nez long » en langue guarani. En effet, sa tête est terminée par un long museau pointu et mobile, lui permettant de fouiller le sol. Il a aussi un très bon odorat car il peut sentir de la nourriture jusqu’à 25m de distance. Ses membres courts sont équipés de griffes non rétractiles qui lui servent aussi bien à creuser qu’à grimper aux arbres.

Qu'est-ce qu'un coati roux ?

Le coati roux ou coati à queue annelée est originaire des milieux boisés des régions tropicales d’Amérique du Sud. Ce petit mammifère doit son nom à la couleur brun rouille de son pelage ainsi qu’à sa longue queue annelée de jaune utilisée pour l’équilibre. En effet, il est doté d’un sens de l’équilibre hors du commun très utile pour son mode de vie. Ses longues griffes lui permettent de grimper et de se déplacer avec aisance et facilité dans les arbres. Il peut retourner l’articulation de la cheville afin de descendre d’un arbre la tête en bas. Son museau particulièrement long est flexible permet de fouiller le sol à la recherche de nourriture. Le coati est omnivore et se nourrit aussi bien de végétaux que de viande qu’il trouve au sol ou dans les arbres. Il affectionne les fruits, les œufs, les insectes, les petits mammifères, les lézards et même les charognes. Les femelles coatis vivent en bande tandis que les mâles sont solitaires. Ils rejoignent les femelles lors de la période de reproduction, qui coïncide avec la période où la disponibilité en fruits est maximale, et s’accouplent avec toutes les femelles du groupe. Chaque femelle confectionne alors un nid rudimentaire sur une branche dans lequel elle mettra bas 3 à 7 petits. Les coatis jouent un rôle écologique important puisqu’ils régulent les populations de ravageurs et disséminent les graines des fruits qu’ils consomment.

La distribution du coati roux s’étend dans les forêts d’Amérique du Sud tropicale et subtropicale, mais pas à l’ouest de la Cordillère des Andes.

Le coati roux se déplace avec agilité entre le sol et les arbres grâce à des articulations de cheville polyvalentes et pivotantes à 180 degrés.

Les coatis sont couverts d’une épaisse fourrure dont la couleur varie en fonction de l’endroit d’où ils viennent. Parfois elle est d’un gris terne, d’autres fois elle est rouge-orange. Ils ont un museau long et étroit qu’ils utilisent comme une pelle pour creuser et renverser la litière de feuilles et les rochers dans leur recherche de nourriture. Leur queue brune ou noire est annelée de jaune. Elle est aussi longue que leur corps (ou parfois plus) et, bien qu’elle ne soit pas préhensile, elle leur sert à s’équilibrer lorsqu’ils grimpent.

Les coatis d’Amérique du Sud sont omnivores. Ils mangent des fruits, des noix, des invertébrés, des œufs, des reptiles et des petits mammifères. Ils se nourrissent généralement de ce qui est le plus facilement disponible et ont un régime alimentaire très variable.

Les coatis se déplacent en bandes comptant jusqu’à 30 femelles et leurs petits. Les mâles adultes vivent en solitaires et ne s’approchent de ces groupes que pendant la saison des amours (généralement lorsque les fruits sont les plus disponibles). Lorsqu’une femelle met bas, elle construit un nid dans un arbre et y reste jusqu’à six semaines après la naissance de ses petits. Elle rejoint ensuite son groupe avec ses petits. Les coatis sont d’excellents grimpeurs et se déplacent dans les arbres pour manger, dormir, s’accoupler et donner naissance. Le reste du temps, ils passent sur le sol à la recherche de nourriture.

Leurs prédateurs naturels sont les jaguars, les boas constrictors, les renards, les chiens, les jaguarundi, les ocelots et les aigles. Les coatis roux sont menacés d’extinction en raison de la perte de leur habitat (défrichement pour l’exploitation minière, les routes, le bois et l’agriculture) et de leur chasse par l’homme pour se nourrir.

Découvrez d’autres espèces animales d’Amérique : tapir terrestre, tamarin empereur, tamarin pinché, otarie de Patagonie, otarie de Californie, loup à crinière, fourmilier géant, ara hyacinthe, raton laveur, puma, glouton.

Localisation

Amérique du sud