Parc ouvert - mesures Covid 19

Hippopotame

Hippopotamus amphibius

Ordre : Cetartiodactyla

Famille : Hippopotamidae

Genre : Hippopotamus

Poids

1200 - 3 500 kg

Taille

280 - 450 cm

Régime

Herbivore

Milieu

Savane, prairie, lac, rivière

Gestation

8 à 10 mois

Longévité

30 - 40 ans

Adapté à l'eau

Leur peau fine supporte mal le soleil, c’est pourquoi ils sécrètent la « sueur de sang », liquide protecteur agissant comme une crème solaire et comme antiseptique. C’est à cause de celui-ci que les hippopotames ont cette couleur rosée. Ils sont complètement adaptés à leur mode de vie, ils sont munis de valves aux oreilles et aux narines pour éviter à l’eau de rentrer dans les poumons ou les tympans. De vibirces afin de détecter leur environnement ou encore des paupières transparentes supplémentaires pour protéger leurs yeux sous l’eau.

Qu'est-ce qu'un hippopotame ?

L’hippopotame est le troisième plus gros animal terrestre. Avec des poids qui avoisinent les 3,5 tonnes pour des mâles imposants, et une allure peu gracieuse, cet animal cache bien son jeu. En effet il est extrêmement agile sous l’eau alors que sur terre il est capable d’atteindre des vitesses de pointes de 40 km/h. Couplées à une agressivité exacerbée, ces capacités font de l’hippopotame l’un des animaux les plus meurtriers d’Afrique.

Malgré sa forte corpulence, l’hippopotame nage et marche aisément dans l’eau. A terre, il trotte avec une rapidité surprenante. Véritable mammifère amphibie, la couche externe de sa peau (épiderme) est fine, et se dessèche facilement. Il est sensible aux piqûres d’insectes. Malgré les sécrétions des glandes épidermiques, la peau se craquelle si elle n’est pas humidifiée régulièrement, dans l’eau ou la boue. La couche interne de la peu de 3,5 cm d’épaisseur est remarquablement résistante. L’hippopotame mange surtout de l’herbe, la nuit. Le mâle dominant se reproduit avec les femelles présentes dans son territoire. Un seul petit naît au bout de huit mois de gestation. La mère le protège férocement. ON lui connaît peu de prédateurs naturels mis à part les grands félins et les hyènes. Les hippopotames attaquent les hommes s’ils se sentent menacés.

L’hippopotame est un mammifère herbivore. Par conséquent, son régime alimentaire végétal se compose d’herbes, de plantes ou d’algues lorsqu’il se trouve sous l’eau. Pour l’anecdote : les hippopotames passent la majeure partie de la journée immergés, puis sortent du lit de la rivière la nuit pour brouter des herbes hautes pendant 4 à 5 heures. 

L’hippopotame commun vit en Afrique sub-saharienne. Une majorité d’entre eux étant localisés dans les pays d’Afrique de l’est. Ce mammifère semi-aquatique trouve son habitat dans la savane, les prairies, les lacs et les rivières.

Malgré ses 2 à 3 tonnes, l’hippopotame est rapide et redoutable. En effet il peut aisément courir à plus de 30 km/h sur la terre ferme pour atteindre une vitesse de pointe à 40 km/h. Cela en fait un animal très dangereux. C’est d’ailleurs l’animal le plus meurtrier d’Afrique puisqu’il est responsable de 200 à 300 décès chaque année. Il est exclusivement herbivore mais très territorial et de part sa puissance, il n’y a que peu de chance de s’en rechaper.

Les animaux considérés comme des espèces parapluie par les biologistes sont extrêmement importants dans leur écosystème. Ce terme signifie que beaucoup d’espèces dépendent directement du mode de vie de ces animaux. En broutant sur les berges cours d’eau la nuit pour ensuite déféquer dans l’eau, ils assurent la liaison importante entre les ressources alimentaires de la terre ferme et des milieux aquatiques. Sans eux, les poissons ne pourraient plus se nourrir, entrainant ainsi une pénurie alimentaire pour de nombreux prédateurs dépendants de la pêche, l’homme compris.

Les narines, les yeux et les oreilles de l’hippopotame sont au sommet de la tête. Presque totalement submergé, l’hippopotame reste attentif à l’environnement. Les narines et les oreilles se ferment sous l’eau.

Leur peau fine supporte mal le soleil, c’est pourquoi les hippopotames sécrètent de la « sueur de sang », liquide protecteur agissant comme une crème solaire et comme antiseptique. C’est à cause de ce liquide que les hippopotames ont cette couleur rosée. Ils sont complétement adaptés à leur mode de vie et sont munis de valves aux oreilles et aux narines pour éviter à l’eau de rentrer dans les poumons ou les tympans. Ces mammifères sont également dotés de vibices, afin de détecter leur environnement, ou encore des paupières transparentes supplémentaires pour protéger leurs yeux sous l’eau.

Les otaries de Californie ne se trouvent généralement pas à plus de 15 kilomètres du littoral du Pacifique. Elles se rassemblent généralement sur des îles et des rivages éloignés lorsqu’elles ne sont pas dans l’océan. Nombre d’entre elles se sont habituées à la présence humaine et s’échouent sur les structures artificielles, telles que les jetées et les bouées.

Herbivore et n’attaquant que très rarement l’homme, cet animal d’Afrique reste néanmoins une espèce très territoriale. C’est pourquoi l’hippopotame peut se mettre à charger lorsque son territoire est violé par des inconnus. Aussi, son poids massif, sa vitesse de course de 30 km/h et son impressionnante mâchoire pouvant s’ouvrir jusqu’à 180 degrés en fait un mammifère parmi les plus redoutables, considéré comme l’animal le plus meurtrier d’Afrique. Chaque année, ce sont entre 200 et 300 décès qui sont enregistrés suite à une attaque d’hippopotame.

Bien que leur population soit considérée comme stable, l’hippopotame est sujet à des menaces grandissantes dont l’Homme en est la principale cause. L’augmentation de la température globale de la planète ainsi que la création de barrages assèchent les points d’eaux vitaux pour ces géants. De plus, leurs dents sont constituées d’ivoire dont la valeur sur le marché noir est encore très élevée. En effet, celles-ci sont, comme les défenses d’éléphant, constituées d’ivoire. De ce fait, ils sont chassés et tués.

Les hippopotames vivent en harem, c’est-à-dire avec un mâle pour plusieurs femelles (20-30 individus). La femelle met son bas dans l’eau et forcera le nouveau-né à téter sous l’eau pour lui inculquer l’apnée.

Pendant la saison sèche, les hippopotames recherchent des pâturages. Ils changent temporairement leurs habitudes, fréquentent d’autres mares et étendent leur aire de pâturage. A cette saison, de grands rassemblements se tiennent à certaines points d’eau.

Découvrez d’autres espèces du continent africain : rhinocéros, serpentaire, lycaon, liongorille, girafe, éléphant d’Afrique, guépard, caracal, suricate, zèbre, maki catta, serval.

Localisation

Afrique subsaharienne.