Tigre de Sibérie

Panthera tigris altaica

Ordre : Carnivores

Famille : Félidés 

Genre : Panthera

Poids

150 - 300 kg

Taille

270 - 380 cm

Régime

Carnivores

Milieu

Forêt boréale russe

Gestation

95 - 110 jours

Longévité

10 - 12 ans dans la nature, 20 ans en captivité

Le plus imposant des tigres

Pouvant atteindre les 300 kg, le tigre de Sibérie est non seulement le plus grand des 6 sous espèces de tigre, mais aussi le plus grand de tous les félins naturels. Sa taille imposante est une adaptation aux rigueurs de l’hiver sibérien. En effet, un animal grand et trapu, au pelage épais, conservera plus facilement sa chaleur corporelle. Il possède également une fourrure plus claire avec des rayures plus espacées que les autres sous espèces de tigre vivant plus au sud de l’Asie.

Le plus grand félin de la planète

Le tigre est le plus gros des félins. On le reconnaît à sa robe fauve caractéristique, rayée de noir et de blanc. Sa taille et son pelage varient suivant les sous-espèces. Si on comptait historiquement 9 sous-espèces, 3 ont disparu depuis les années 1950 et 6 restent menacées. La répartition géographique de ce félin s’étendait jadis jusqu’à l’est de la Turquie, mais son domaine est aujourd’hui limité à des enclaves dans le sud et l’est de l’Asie. L’habitat du tigre varie de la forêt tropicale de l’Asie du Sud-Est aux forêts de conifères de Sibérie.

Il lui faut une végétation dense, de l’eau et des proies assez grandes. Il chasse surtout la nuit, cerfs et sangliers, bétail dans certaines régions. Il se nourrit aussi d’animaux plus petits, singes, oiseaux, reptiles et poissons et volontiers de charognes. Le tigre attaque de jeunes rhinocéros et éléphants.

Le tigre est plutôt solitaire. Un mâle se repose parfois avec une femelle et des petits. Il lui arrive de se déplacer en groupe.

La notoriété incontestée de ce magnifique prédateur en fait leur parfait ambassadeur d’un monde sauvage aussi beau que fragile. 3 des 9 sous espèces de tigres ont déjà disparues da la surface du globe, les 6 autres n’affichent pas de fiers effectifs. L’humain empiète inexorablement sur le territoire de ces félins qui, pour trouver suffisamment de proies, doivent parcourir de grandes distances. Bien que le tigre du Bengale voit sa population croitre depuis quelques années au prix de nombreux efforts, le tigre de Sumatra est quant à lui au bord de l’extinction avec moins de 400 représentants sauvages.       

Les populations de tigres de Sibérie sont réparties dans l’est Sibérien, au nord-est de la Chine et de la Corée ainsi qu’en bordure de la mer du Japon.

Le tigre de Sibérie est un grand félin carnivore qui se nourrit de cervidés et de sangliers. Il peut cependant se nourrir d’autres animaux plus petits comme des singes, oiseaux, reptiles, poissons et charognes.

Historiquement, on comptait 9 sous-espèces de tigres :

  • Le tigre de Sibérie
  • Le tigre d’Indochine
  • Le tigre de Chine méridionale
  • Le tigre de Bali
  • Le tigre de Java
  • Le tigre Malaisie
  • Le tigre du Bengale
  • Le tigre de Sumatra
  • Le tigre de la Caspienne

Parmi ces 9 sous-espèces, 3 ont disparu : le tigre de la Caspienne, le tigre de Bali et le tigre de Java.

Les 6 sous-espèces qui sont encore présentes à l’heure actuelle, bien que menacées, sont : le tigre de Sibérie, le tigre d’Indochine, le tigre de Chine méridionale, le tigre de Malaisie, le tigre du Bengale et le tigre de Sumatra.

Si la population totale des 6 sous-espèces de tigres est actuellement estimée à 4000 individus, celle des tigres de Sibérie, elle, en compte moins de 500 ! Cette sous-espèce, que l’on retrouve en Russie, est classée en danger d’extinction. La principale menace est le braconnage, qui répond à une forte demande des parties du corps du tigre (os, peaux, etc…) sur le marché noir. La perte de son habitat constitue la deuxième grande menace pour le tigre de Sibérie. Et c’est la première cause de disparition pour toutes les sous espèces de tigres ! En Asie, les forêts sont coupées pour être convertie en champ de palmier à huile. L’huile de palme récoltée est utilisée dans beaucoup de produits industriels. Ces champs de palmier à huile ne fournissent aucune nourriture aux espèces sauvages, ce qui les pousse à s’éloigner de plus en plus. Ces zones inhabitables créées des barrières naturelles entre différentes populations de tigres. Les félins ne peuvent plus se rejoindre. Les populations sont isolées les unes des autres et les individus finissent par s’accoupler entre eux, ce qui créé de la consanguinité et un déclin de l’espèce.

En France, nous pouvons agir pour la protection du Tigre. Il suffit de ne pas ramener de souvenirs (dents, griffes de tigre par exemple) de notre voyage en Asie. Cela évite de cautionner la chasse et la vente des parties du corps de ces félins. Au quotidien, nous pouvons également agir en faisant attention à ce que l’on consomme. L’huile de palme étant la principale cause de disparition des tigres sauvages, il est nécessaire de limiter au maximum notre consommation de ces produits-là. Il suffit, par exemple, de faire des gâteaux faits maison pour le goûter des enfants, ou encore fabriquer ses propres produits ménagers. Si comme les félins, la sieste est votre priorité et vous n’avez pas le temps de fabriquer vos produits, il vous suffit de lire les étiquettes et d’écarter tous les produits sur lesquels sont mentionnés les mots « huile de palme » ou « huile végétale ». Découvrez d’autres animaux d’Europe et d’Asie : panda roux, ours brun, panthère de l’Amour, panthère des neiges, orang-outan, aigle royal, caracal.

Localisation

Est Sibérien, au nord-est de la Chine et de la Corée ainsi qu’en bordure de la mer du Japon