Parc ouvert - mesures Covid 19

Fourmilier Géant

QU'EST-CE QU'UN TAMANOIR ?

Le tamanoir est une espèce de fourmilier originaire d’Amérique du Sud, appelé aussi fourmilier géant ou grand fourmilier. Il doit sa notoriété à une morphologie digne des plus grands films de science-fiction. Mais ce physique est le résultat d’une évolution très poussée en réponse à une niche écologique bien particulière. Il se nourri principalement de fourmis, son interminable museau arqué lui permet de fouiller des nids d’insectes en profondeur. Il possède également une langue de la même longueur, collante pour extraire ses proies.

Ce grand fourmilier a le museau long et tubulaire, la face, les yeux et les oreilles petits. Il marche sans se presser et, pour protéger ses grosses griffes, il prend appui sur les articulations de ses pattes antérieures massives, plus longues que les postérieures. Il parcourt le jour et la nuit un domaine dont la superficie d’environ 25 km² varie avec les ressources alimentaires disponibles. Il dort sur le sol, dans un creux ou à l’abri d’un buisson, la queue rabattue sur la tête et le corps. La chasse et la destruction de son habitat menacent son existence. Enfin, il ne doit pas être confondu avec le tapir qui vit lui aussi en Amérique du Sud.

CARTE DE VISITE

Myrmecophaga tridactyla

CLASSIFICATION

Ordre : Pilosa

Famille : Myrmecophagidae

Genre : Myrmecophaga

PICTOGRAMMES

Poids/Taille : 15-40 kg 1m50-2m de long

Régime : Insectivore

Milieu : Forêt tropicale d’Amérique d’Amérique Centrale et d’Amérique du Sud

Gestation : 6 mois

Longévité : 20-25 ans en captivité

Statut : VU vulnérable

HABITAT ET RÉGIME

Les fourmiliers géants sont présents du Honduras, en Amérique centrale, à la région du Gran Chaco en Bolivie (Amérique du Sud), et vivent dans les forêts tropicales et sèches, les savanes et les prairies. Ces animaux sont parfaitement conçus pour se nourrir de fourmis qui sont une source de nourriture riche. La langue étroite du fourmilier mesure environ 60 centimètres de long et a la forme d’un fil de spaghetti. Cette langue étonnante a de minuscules épines pointées vers l’arrière et couvertes de salive collante qui aident à l’alimentation. S’appuyant sur son odorat aigu, le fourmilier géant détecte une fourmilière et s’y enfonce rapidement avec ses griffes acérées et redoutables. Il y plante ensuite sa langue et ramasse les fourmis ouvrières avec cette salive collante.

Une protection efficace

Son mode d’alimentation lui voue d’être régulièrement assiégé par des armées de petits insectes tropicaux dont les morsures peuvent causer de vives douleurs. Son pelage épais et dru le protège de tous ces assaillants. Il est également équipé de griffes extrêmement dangereuses pour quiconque s’en approcherait ! Cette arme lui permet, entre autres de tenir en échec le super prédateur sud-américain, le jaguar.   

QUE MANGE LE TAMANOIR ?

Le tamanoir (ou fourmilier géant) est une espèce unique en son genre qui se nourrit exclusivement de fourmis, mais aussi d’autres insectes comme des termites et des coccinelles. Réputé comme gourmand, ce mammifère d’Amérique Centrale et du Sud peut engloutir jusqu’à 30 000 fourmis par jour !

COMMENT MANGE LE FOURMILIER GÉANT ?

UNE LONGUE LANGUE

Dépourvu de dents et possédant une toute petite bouche, le grand fourmilier est cependant muni d’une langue pouvant atteindre les 60 cm de long. De plus celle-ci est recouverte d’une salive gluante lui permettant d’attraper les insectes qui auraient le malheur de se trouver à sa portée. 

DES GRIFFES PUISSANTES

Muni de griffes mesurant presque 10 cm de long sur ses pattes avant, le tamanoir peut aisément creuser dans le bois pour en extraire les insectes. Elles lui serviront également à se défendre contre ses prédateurs.

QUI SONT SES PRÉDATEURS ?

Les prédateurs naturels du tamanoir sont les jaguars et les pumas. A noter également que le fourmilier géant voit son habitat de plus en plus menacé par les feux de forêt générés par la création de culture de cannes à sucre.

LANGUE ÉPINEUSE

Le tamanoir éventre les termitières avec ses pattes antérieures griffues et recueille ses proies avec sa langue. Celle-ci mesure une bonne soixantaine de centimètres quand elle est tirée et elle est couverte de petites épines orientées en arrière et enduite d’une salive collante. Les termites n’ont plus qu’à réparer leur demeure.