Parc ouvert - mesures Covid 19

Tapir terrestre

Tapirus terrestris

Ordre : Perissodactyla

Famille : Tapiridae

Genre : Tapirus

Poids

120 - 250 kg

Taille

70 - 110 cm

Régime

herbivore

Milieu

Forêt tropicale, zone humide

Gestation

390 jours

Longévité

30 ans

Drôle de nez

Le tapir est muni d’un drôle de nez. En effet la lèvre supérieure et le nez ont fusionné, pour former une «trompe» préhensile, c’est d’ailleurs ce qui donne cet aspect si original au tapir ainsi qu’un flair très développé. Par ailleurs, cette «trompe» est très pratique, elle permet au tapir de se saisir des feuilles ou fruits qu’il consomme, ou lui sert encore de tuba quand il nage discrètement. Le petit du tapir est, comme le marcassin, recouvert de rayures blanches sur une robe marron jusqu’à l’âge de 6-8 mois.

Les tapirs sont de vrais “fossiles vivants”, car ils ont peu changé au cours des dernières 35 millions d’années. De taille moyenne, ils ont l’allure d’un cochon, perché sur des pattes minces, avec une trompe courte et mobile. Ils vivent dans des zones forestières (à proximité de l’eau) en Amérique du Sud et centrale. Ils passent beaucoup de temps dans l’eau, avec juste la trompe à la surface, pour échapper aux prédateurs et conserver la fraîcheur.

Ce tapir aux poils raides a l’extrémité des oreilles blanche et une crinière courte et étroite. Il aime les habitats aquatiques, nage et plonge pour échapper aux prédateurs come les pumas ou les jaguars. Il pâture la nuit et se nourrit d’herbes, de roseaux, de fruits et autres végétation. Le tapir est un animal solitaire qui ne voit pas bien mais à un odora très développé. Il siffle.

Pourvu d’un corps de cochon, d’une tête allongée aboutissant à une petite trompe préhensile et de pattes digitées, le tapir attise la curiosité de chacun. En réalité, cet animal est parfaitement adapté à son milieu de vie, et à ses contraintes. Il vit dans les forêts et les marais, où se déplacer et échapper aux prédateurs est un défi de tous les jours. Sa trompe lui permet de saisir et d’apporter à sa bouche les fruits qui composent principalement son alimentation.

Le tapir terrestre est un animal herbivore qui se nourrit principalement d’herbes, de fruits, de roseaux et de toute sorte de végétation.

Le tapir est muni d’un drôle de nez. En effet la lèvre supérieure et le nez ont fusionné pour former une « trompe » préhensile, c’est d’ailleurs ce qui donne cet aspect si original au tapir. La trompe du tapir terrestre est très pratique puisqu’elle lui permet de se saisir des feuilles ou fruits qu’il consomme, ou lui sert encore de tubât quand il nage.

Mature sexuellement à 2-3 ans, la femelle donne naissance à un petit à la fois (3-5 kg).

Le petit du tapir est comme le marcassin, recouvert de rayures blanches sur une robe marron. Il perdra ses rayures vers 6-8 mois.

Bien qu’extrêmement timide en milieu naturel, ce proche cousin des rhinocéros et des chevaux est un animal particulièrement amical en parc zoologique. Son péché mignon ? Les bananes et les gratouilles. Il n’est même pas rare que ces derniers s’endorment complètement lors de séances de grattages ! Une aubaine pour les soigneurs qui savent comment faire apprécier un examen médical à ces adorables créatures.        

Les prédateurs naturels du tapir terrestre sont les jaguars et les pumas.

Si l’espèce en tant que t’elle n’est pas menacée, le tapir terrestre à belle et bien disparu de certaines zones qu’il occupait auparavant. C’est le cas en Argentine par exemple où le territoire du tapir a été divisé par deux. Les principales menaces qui pèsent sur le tapir terrestre, sont la déforestation, la chasse par les populations locales et les collisions avec les véhicules.

Découvrez d’autres espèces animales d’Amérique centrale et du Sud : tamarin empereur, tamarin pinché, otarie de Patagonie, otarie de Californie, loup à crinière, fourmilier géant.

Localisation

Amérique du Sud