Chat des sables

Felis margarita

Ordre : Carnivora / Famille : Felidae / Genre : Felis

IUCN-scale-black-LC (1)
chat des sables 1

Poids

1,5- 3,4 kg

Milieu

Désert

Régime

Carnivore

Taille

Longueur tête – corps : 24-36cm

Hauteur de garrot : 25-30cm

Queue : 20-30cm

Gestation

56-66 jours

Longévité

10-13 ans

répartition chat des sables

Localisation

Algérie, Égypte, Iran, Irak, Jordanie, Kazakhstan, Koweït, Mali, Mauritanie, Niger, Oman, Arabie Saoudite, Soudan, Syrie, Tchad, Turkménistan, Émirats Arabes Unis, Ouzbékistan, Sahara Occidental, Israël, Pakistan, Yémen.

Qu'est-ce qu'un chat des sables ?

Il est l’une des plus petites espèces de félins au monde. Chasseur nocturne, il a de grandes oreilles triangulaires et une ouïe surdéveloppée pour lui permettre de débusquer ses proies dans le noir. Elles lui permettent également d’évacuer rapidement la chaleur. 

La nuit son pelage le protège du froid, en journée. Il possède des poils noirs et raides au niveau des coussinets permettant de protéger d’éventuelles brûlures dues aux sables brûlants. Il pèse entre 1,5 et 3,5kg. Son pelage varie du jaune-brun au gris avec des rayures noires au niveau des pattes. Il est donc parfaitement capable de se camoufler dans le milieu désertique où il vit. Son corps mesure entre 47 et 59 cm avec une queue comprise entre 27 et 35 cm. Ses petites pattes lui confèrent un profil bas, ce qui est pratique dans un milieu avec peu de végétation.

Il existe de nombreuses sous-espèces assez éloignées géographiquement les unes des autres. Les populations de l’Ouest sont plus grandes que celles de l’Est.

Son plus proche cousin est le chat sauvage (Felis silvestris), d’où la ressemblance avec les chats domestiques.

Le chat des sables, chat du désert ou également appelé chat Margueritte, a été découvert seulement en 1858. Il vit dans le désert du Sahara au Maroc, en Algérie et au Niger ainsi que dans la péninsule arabique. Il se retrouve aussi en Asie centrale de l’Iran au Kazakhstan.

Il apprécie les déserts caillouteux et sablonneux ainsi que la végétation clairsemée, on parle donc d’espèce psammophile. Ils sont capables de faire face à des conditions extrêmes puisqu’il n’est pas rare que la température monte à 51°C en journée et descende à -0,5°C la nuit.

Les chats des sables sont polyoestrus, c’est-à-dire que c’est l’accouplement qui déclenche l’ovulation chez la femelle et le processus peut alors être répété avec d’autres mâles. Ce sont des animaux solitaires. Ils ne se retrouvent que pour la reproduction. La période de reproduction dépend du climat et des ressources alimentaires : les populations du désert du Sahara se reproduisent de janvier à avril, alors que celles d’Asie centrale se reproduisent d’avril à octobre. Après 59 à 63 jours de gestation, la femelle met au monde de 1 à 8 petits, avec une moyenne de 4-5. Les petits naissent aveugles, ils sont alors minuscules et pèsent environ 70 grammes. Ils ouvrent les yeux au bout de 2 semaines environ. Les petits deviennent indépendants entre 6 et 8 mois et sexuellement matures à 3 ans.

Malgré une forte mortalité des jeunes, les chats des sables peuvent vivre 13 ans.

Les chats des sables sont carnivores et chassent un large panel de proie. Le désert offre très peu d’eau, ainsi il se contente de l’eau contenue dans les proies qu’il mange comme des araignées, des oiseaux, des reptiles ou encore de petits mammifères. Considéré comme un très bon chasseur de serpents, il s’attaque même aux vipères venimeuses.

Les chats des sables sont solitaires et nocturnes. Particulièrement rare, le chat des sables est une espèce difficile à observer, l’effectif des populations sauvages est donc difficile à déterminer. Les premières images de chat des sables en milieu naturel ont seulement été réalisées en 2017, avec notamment plusieurs chatons ! Il s’agit d’une espèce encore relativement méconnue. Son aire de répartition précise n’est pas encore exacte. Les chats des sables n’est pas un bon grimpeur mais est un excellent creuseur. Il utilise son habilité à creuser pour se mettre au frais afin de fuir les fortes chaleurs. Les terriers creusés sont exploités par plusieurs chats mais jamais en même temps.

Le chat des sables a plusieurs prédateurs comme le renard, les rapaces, le caracal ou encore le chacal. Pour se protéger, il peut trouver refuge au sein de son terrier.

Souffrant d’une image d’animal “mignon”, le chat des sables a été victime d’un trafic illégal au début des années 1960. A l’époque, les besoins des animaux n’étaient pas comblés et beaucoup de félins mourraient. Aujourd’hui, la principale menace est la désertification qui raréfie les proies du chat des sables. L’introduction d’espèces domestiques comme le chien ou le chat pose des problèmes de concurrence et de transmission de maladies.

 

Le chat des sables n’est pas menacé toutefois, il est difficile d’évaluer ses populations et différentes menaces pèsent toutefois sur l’espèce. Pour cause, la destruction de son habitat par l’homme ainsi que l’introduction de chats et chiens domestiques. Source de maladies, ils entrent de plus en compétition avec le chat des sables qui subit une diminution de ses proies. Toutefois, ce petit félin semble mieux s’adapter aux activités humaines que les autres espèces.

Découvrez d’autres espèces du continent africain : rhinocérosserpentairelycaonlionhippopotamegorillegirafeéléphant d’Afrique, guépardcaracalsuricatezèbremaki cattaservalaigle royallion blanc, gélada, autruche.

Et plein d’autres animaux

Notre parc zoologique accueille une des plus grandes diversités d’espèces animales en France, provenant des 5 continents.