Manchot de Humboldt

Spheniscus humboldti

Ordre : Sphenisciformes / Famille : Spheniscidae / Genre : Spheniscus

statut en danger
manchot de humboldt 2

Poids

4-5 kg

Milieu

Marin côtier

Régime

Piscivore

Taille

60-70 cm

Gestation

40 jours

Longévité

15-20 ans

répartition manchot de humboldt

Localisation

Amérique du sud

Qu'est-ce qu'un manchot de Humboldt ?

Les manchots de Humboldt sont des manchots qui mesurent entre 66 et 70 cm et peuvent peser de 4 à 5 kg. Ils présentent un plumage très dense blanc sur la partie ventrale et noir sur la partie dorsale. La disposition particulière des plumes qui rappelle la pose de tuiles sur un toit, une plume recouvre partiellement la suivante, permet un plumage imperméable. La tête est noire et présente une fine ligne blanche qui remonte du cou jusqu’au-dessus de l’œil.

On le différencie des autres espèces par la bande noire en forme de U renversé sur le torse ainsi que la bande de peau rose reliant les yeux au bec. Cette bande noire sur le torse parle d’ailleurs de différencier les juvéniles car seuls les adultes en possèdent. Son torse est parsemé de points noirs dont le motif est unique pour chaque manchot.

Le manchot de Humboldt fait partie des 18 espèces de manchots existants au monde.

Ayant perdu la faculté de voler, cet oiseau a développé des capacités remarquables liées au milieu aquatique. Ses ailes se sont atrophiées et transformées en palettes natatoires.

Les manchots de Humboldt sont endémiques des côtes rocheuses Pacifiques du Pérou et du Chili, ils passent le plus clair de leur temps dans les eaux océaniques côtières.

Le manchot de Humboldt est piscivore, cela signifie qu’il se nourrit principalement de poissons pélagiques tels que les anchois, des harengs et les sardines, mais il peut aussi attraper certains crustacés et petits céphalopodes comme les calmars. C’est un oiseau très endurant qui peut parfois partir en mer plus de 60 heures d’affilée à la recherche de nourriture avant de revenir se reposer à terre. Les manchots élevant des poussins pêchent principalement en journée et plongent moins profond et moins longtemps que ceux qui n’élèvent pas de poussins.

Les manchots sont des oiseaux ayant perdu leur capacité de vol au profit de la nage. Grâce aux puissantes palettes natatoires, il peut nager à 30 km/h et plonger à 60 m de profondeur. Il peut rester en apnée pendant presque 15 min.

Son plumage très dense, réelle combinaison de plongée, est maintenu imperméable grâce une sécrétion huileuse sécrétée par une glande à la base du croupion, dont il s’enduit régulièrement le plumage à l’aide du bec. Ce plumage est renouvelé une fois par an en environ deux semaines en été, c’est la mue. Lors de la mue, toutes les plumes abîmées de l’année précédente tombent et de nouvelles apparaissent. De ce fait, n’ayant plus de plumage pour isoler de l’eau, les manchots ne se rendent plus dans l’eau plus jeune.

Les manchots de Humboldt sont sociaux et vivent en grands groupes appelés des colonies au sein desquels les manchots vivent en couple. Chaque manchot possède des vocalises uniques, ce qui permet d’ailleurs aux partenaires de se reconnaître. 

La vue du manchot est tout aussi bonne dans l’eau que hors de l’eau. Les manchots ont aussi un sens de l’odorat bien développé leur permettant de reconnaître des odeurs familières. Cela permettrait de reconnaître les partenaires et les individus de la colonie. De plus cela permettrait également aux manchots de reconnaître des individus apparentés afin d’éviter la consanguinité. 

Dans son milieu naturel, le manchot de Humboldt a de nombreux prédateurs que ce soit en mer ou sur terre. Ils sont chassés par des otaries, des requins, mais aussi par des renards, des chats sauvages, des serpents, des rongeurs ou des mouettes qui s’attaquent aux poussins et aux œufs.

Néanmoins les manchots possèdent des tactiques de défense contre les prédateurs, comme ses couleurs blanches et noir qui permettent de se camoufler avec la profondeur des océans ou encore avec la clarté du soleil. Sur terre le grand nombre peut parfois effrayer les prédateurs les moins courageux.

Les manchots de Humboldt sont monogames et n’ont donc qu’un seul partenaire dans leur vie. Néanmoins dans de rare cas la femelle peut solliciter un autre mâle pour la reproduction. Le climat chaud de leur région de vie permet une reproduction de mars à décembre. Le nid est creusé et modelé dans les fientes d’oiseaux marins accumulés au sol, appelé guano. Dans ce terrier, la femelle va alors pondre 2 œufs qui seront couvés et élevés par les deux parents. Les jeunes restent encore 3 mois au nid le temps que leur duvet soit remplacé par des plumes permettant de ce fait de se rendre en mer pour se nourrir seul.

La reproduction est fortement impactée négativement par la présence humaine lors des visites touristiques.

Le manchot de Humboldt est l’une des espèces de manchots les plus menacées. La pêche industrielle, ciblant les mêmes proies qu’eux, réduit considérablement leur source de nourriture. De plus, certains individus se retrouvent piégés dans les filets des pêcheurs. L’introduction de prédateurs absents de ces régions du monde ou encore le tourisme menace également les manchots. Mais c’est tout particulièrement l’exploitation du guano qui a réduit et dégradé la qualité du lieu de ponte des manchots. Considéré comme un excellent engrais par l’homme, il est extrait de manière exponentielle sur ses côtes entraînant une réduction de la reproduction, il est une grosse ressource de revenue pour le gouvernement Péruvien. Les manchots de Humboldt sont aussi touchés par le phénomène naturel appelé “El niño”. C’est un phénomène de courant marin de déplacement d’eau chaude de l’Australie vers l’Amérique du Sud provoquant une perturbation du courant froid de Humboldt. Cette perturbation empêche les eaux froides profondes ainsi que les nutriments de remonter près des côtes du Pérou et du Chili. De ce fait, la disponibilité en poissons est beaucoup plus faible pour les manchots et leur survie est impactée.

Les côtes pacifiques d’Amérique du Sud sont longées par le courant de Humboldt, nom donné en hommage à l’explorateur Alexander Von Humboldt.

Le manchot est très souvent confondu avec le pingouin, cette confusion est liée au fait que dans un grand nombre de langues comme par exemple l’anglais le mot “manchot” est traduit par “penguin” donc pingouin. Même si ces deux espèces se ressemblent par leurs couleurs ce sont bien deux espèces distinctes. Le pingouin est un oiseau capable de voler et vit uniquement dans l’hémisphère nord de notre planète. Alors que toutes les espèces de manchot sont incapable de voler et habite seulement l’hémisphère sud !

Découvrez d’autres espèces animales d’Amérique : tapir terrestre, tamarin empereur, tamarin pinché, otarie de Patagonie, otarie de Californie, loup à crinière, fourmilier géant, aigle royal, ara hyacinthe, raton laveur, coati roux, puma, glouton, jaguar, harfang des neiges, saïmiri, manchot de Humboldt.

Et plein d’autres animaux

Notre parc zoologique accueille une des plus grandes diversités d’espèces animales en France, provenant des 5 continents.