Fennec

Vulpes zerda

Ordre : Carnivora / Famille : Canidae / Genre : Vulpes

IUCN-scale-black-LC (1)
fennec zoo Amnéville 2

Poids

1-2 kg

Milieu

Désert et zone semi-désertique

Régime

Carnivore

Taille

30-40 cm

Gestation

50-53 jours

Longévité

10 ans

répartition fennec

Localisation

Est de la Mauritanie jusqu’à l’ouest de l’Egypte

Qu'est-ce qu'un fennec ?

Avec une taille maximale de 40 cm de la queue jusqu’au bout du museau et de 18 à 22 cm au garrot, le fennec est le plus petit représentant de la famille des canidés. Son poids oscille entre 800 grammes et 1,5 kg. Il ne semble pas y avoir de dimorphisme sexuel chez cette espèce.

Le fennec se reconnaissent facilement grâce à leurs grandes oreilles mesurant 15 cm de hauteur. A l’instar des éléphants d’Afrique, ses oreilles gigantesques lui permettent de rafraîchir son corps par déperdition de chaleur. La peau de celles-ci étant très fine, le sang qui y circule est rafraîchi et renvoyé dans le corps de l’animal permettant de baisser sa température. Son pelage présente une coloration chamois sur le dos et du blanc sur le ventre, la face et les pattes. Le bout de la queue est brun foncé. Ses poils permettent de réfléchir les rayons du soleil en journée et de l’isoler du froid la nuit. Les petits quant à eux présentent un pelage complètement blanc. Les pattes sont munies de poils, permettant de protéger les coussinets du sable brûlant. Les yeux du fennec sont noirs, tout comme les vibrisses. 

L’aire de répartition du fennec aussi appelé renard des sables s’étend de la Mauritanie à l’est jusqu’en Egypte à l’Ouest. La majeure partie de la population vit dans le désert du Sahara mais certains individus se trouvent dans les régions montagneuses du Maroc. Il pourrait être également présent dans la péninsule arabique mais bien souvent les observations sont confondues avec d’autres canidés, les renards. Cette espèce est spécialiste des milieux secs, chaud et sablonneux.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le fennec vit en groupe familial allant jusqu’à 10 individus avec un couple reproducteur. La saison de reproduction a lieu en hiver, entre janvier et février. Le couple est monogame c’est-à-dire qu’il est uni pour la vie. C’est à travers le réseau de galeries qui sert de refuge la journée que la femelle met au monde 2 à 6 petits après une période de gestation d’environ 50 jours. Ils naissent peu développés, aveugles et pèsent seulement 50 grammes. C’est au bout de 10 jours qu’ils commencent à peine à ouvrir les yeux. Le couple prend soin des petits ensembles et défend vigoureusement ses jeunes ainsi que leur territoire. Il délimite ce dernier par des dépôts d’urine et d’excréments. C’est le mâle qui se charge de l’approvisionnement de la famille. Les jeunes commencent à sortir de la tanière vers 5 semaines. Les petits sont sevrés tardivement vers l’âge de 3 mois. Les petits atteignent leur taille adulte et maturité sexuelle entre 6 et 9 mois.

Le fennec est principalement nocturne. Même s’il vit en groupe, il préfère chasser seul. Ses grandes oreilles lui assurent une excellente ouïe et lui permettent d’entendre le moindre son émis par une proie même enterrée sous le sable. Le duvet sur ses coussinets rend silencieux les mouvements du fennec, il peut faire un saut de jusqu’à 60 cm pour attraper sa proie. Vivant en zone désertique, le fennec consomme tout ce qui est disponible : oiseaux, rongeurs, insectes, œufs ainsi que des petits reptiles. Les fruits, les feuilles et les racines représentent une partie importante de son régime alimentaire, d’autant plus que ces aliments apportent toute l’eau dont le fennec a besoin pour vivre. Le fennec est tellement bien adapté au milieu désertique qu’il n’a pas besoin de boire. L’apport en eau se fait donc par l’alimentation. Il possède un système rénal qui concentre les urines, cela permet de maximiser l’élimination des déchets tout en minimisant les pertes en eau.

Les fennecs sont des animaux sociaux qui vivent en groupes familiaux de 10 individus maximum. Les groupes sont composés d’un couple reproducteur, de jeunes de l’année ainsi que de jeunes plus âgés. Le marquage du territoire se fait avec les excréments et l’urine.

Les fennecs sont dotés d’une large gamme de vocalisations : gémissements, grognements et hurlements. Ce sont des canidés agiles qui peuvent réaliser des sauts de plus de 1 mètre de longueur.

Les fennecs sont plutôt actifs la nuit afin d’éviter les températures les plus chaudes de la journée. De ce fait ils creusent des terriers composés de plusieurs entrées/sorties ainsi que de nombreux tunnels. Il apprécie creuser son terrier proche de la végétation pour en cacher l’entrée ainsi que pour assurer une meilleure stabilité des celle-ci grâce à leur racine. Ces mêmes plantes sont utilisées pour tapisser le fond de la tanière. Le fennec passe une grande partie de sa journée à dormir à l’abri de la chaleur dans son terrier.

Les prédateurs du fennec sont les rapaces ainsi que les caracals.

Le fennec n’est pas particulièrement menacé. Il est classé « préoccupation mineure” sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Toutefois, le fennec est chassé pour sa fourrure ou capturé pour alimenter le trafic d’animaux de compagnie. Au Maroc et en Tunisie certains individus sont prélevés pour poser avec les touristes. L’espèce est pourtant protégée au Maroc, en Tunisie et en Egypte. L’augmentation du trafic routier peut également poser un problème surtout pour les individus du Sahara qui ne connaissent pas la peur des véhicules. Les activités humaines comme le forage ou la création d’infrastructures de manière générale peuvent peser l’espèce. Découvrez d’autres espèces du continent africain : rhinocéros, serpentaire, lycaon, lion, hippopotame, gorille, girafe, éléphant d’Afrique, guépard, caracal, suricate, zèbre, maki catta, serval, aigle royal, lion blanc, gélada, autruche, chat des sables, dik-dik, flamant rose, mangouste rayée.

Et plein d’autres animaux

Notre parc zoologique accueille une des plus grandes diversités d’espèces animales en France, provenant des 5 continents.